Améliorer l’efficacité à travers la planification et la gestion intégrées des transports

Dans cette séance seront examinées les stratégies des pouvoirs publics pour faire face à la consommation d'énergie et aux émissions de CO2 du secteur des transports. Les initiatives visant à améliorer l'efficacité et à réduire les émissions prises par les acteurs du marché (l'industrie) ainsi que celles qui font suite à des politiques et des mesures adoptées par les pouvoirs publics (tarification et réglementation) seront passées en revue, en s'intéressant en priorité à l'expérience acquise à ce jour, aux conditions de réussite, ainsi qu'aux contraintes et aux possibilités de mise en œuvre. Que peut-on laisser faire au marché et aux mécanismes de fixation des prix, et dans quels domaines une intervention politique s'impose-t-elle ?

Les participants étudieront les avantages éventuels - en particulier du point de vue de la consommation d'énergie et des émissions de CO2 - d'une meilleure gestion du système de transports. Ils examineront comment une meilleure gestion de la demande, de la mise à disposition d'infrastructures et de l'offre de services dans tous les modes peut déboucher sur l'utilisation de modes de déplacement plus sobres en énergie (par exemple, en facilitant la complémentarité modale et, partant, les déplacements multimodaux).

Les participants se pencheront également sur l'amélioration de la gestion des parcs de véhicules et sur la logistique verte, ainsi que sur les initiatives locales et régionales. L'idée implicite est que le progrès et l'innovation technologiques doivent certes se poursuivre pour améliorer l'efficience du système de transports, mais que seules des stratégies très intégrées permettront de parvenir à la durabilité.

Cette séance analysera également l'efficacité des différents leviers fiscaux et réglementaires - réglementations, instruments économiques tels que taxes ou redevances, et instruments mixtes tels les permis négociables - qui s'offrent aux décideurs publics pour améliorer l'efficience et réduire les émissions. Les panoplies d'instruments ainsi que le rôle de la communication et de l'information des consommateurs à l'appui de ces mesures seront également abordés, de même que les domaines dans lesquels la poursuite de la recherche et de l'innovation est indispensable.

Les participants se poseront la question de savoir s'il est possible ou non de mettre en œuvre des instruments semblables dans tout le secteur, et ils s'interrogeront sur des instruments appropriés à différents niveaux d'administration et dans différentes régions. 

Informations complémentaires