Jeunes conducteurs : la voie de la sécurité

 

Le rapport OCDE/CEMT intitulé Jeunes conducteurs : la voie de la sécurité, publié en septembre 2006, est le résultat de deux ans de travaux réalisés par un groupe de chercheurs spécialistes de la sécurité routière, issus de plusieurs pays de l'OCDE et de la CEMT.

Ce rapport avait pour objet de mettre en évidence les éléments clés du risque des jeunes conducteurs, les facteurs sous-jacents et les mesures préventives envisageables. On y trouve des recommandations concrètes qui aideront les pouvoirs publics et les autres acteurs à prendre les mesures voulues pour réduire ce risque ainsi que les coûts humains et économiques qui en découlent.

Les accidents de la route sont, de loin, la première cause de mortalité parmi les jeunes de 15-24 ans dans les pays de l'OCDE et dans bon nombre de pays de la CEMT. Les pays de l'OCDE enregistrent à eux seuls environ 25 000 décès par an dans ce groupe d'âge, comprenant pus de 8.500 jeunes conducteurs. Dans beaucoup de pays, 20 à 30 % du nombre total d'accidents mortels sont le fait de jeunes conducteurs. Pour 10 jeunes conducteurs tués, plus de 13 personnes supplémentaires risquent de mourir dans le même accident. Les jeunes conducteurs sont donc plus dangereux que les autres pour eux-mêmes, pour leurs passagers et pour les autres usagers de la route. Ce problème fait peser des coûts non négligeables sur les individus, les familles et la société toute entière, et les mesures destinées à y remédier devraient être au cœur de toute initiative visant à réduire les coûts globaux liés au risque routier.